Des souvenirs pour la vie

Travailler en famille, passer des vacances et faire des choses amusantes ? La famille Van der Valk n'en a jamais assez. Kartrekker Ineke Luiten-Van der Valk, troisième génération, organise depuis des décennies le camp familial annuel, la plongée du Nouvel An et d'autres activités pour la famille.

Text:
Eva van Meijl
Photography:
NoPoint studio's

Depuis près de quarante ans, nous partons en camp avec notre famille. C'est toujours une grande fête. Tout a commencé en 1986, lorsque mes neveux Rick et Jan Polman ont vu dans le centre sportif de l'hôtel Eindhoven un dépliant sur un camp de survie. Ils ont pensé que ce serait cool d'y aller. Leur mère, ma sœur, a dit qu'ils ne pourraient y aller que si tante Ineke les accompagnait. Comme j'aime ce genre de choses, nous avons rassemblé d'autres cousins et nous y sommes allés. C'était tellement amusant que tout le monde a voulu y retourner l'année suivante. C'est devenu une tradition et de plus en plus de membres de la famille sont venus. Alors que les premières années, nous y allions avec une organisation, nous avons rapidement commencé à l'organiser nous-mêmes. Parfois, nous avons accompagné jusqu'à trois groupes par an. Les enfants en âge d'aller à l'école primaire dans les Ardennes et les plus âgés dans les Alpes françaises. Quand on a une famille nombreuse, dont une partie vit à l'étranger, on ne se voit pas toutes les semaines. C'est donc super sympa de se voir dans un tel camp. Les premières années, nous sommes vraiment revenus à l'essentiel. Aujourd'hui, nous adoptons une approche plus luxueuse. Il ne faut pas s'attendre à ce que les plus de soixante ans dorment sous une bâche en plastique, creusent un trou dans le sol pour s'en servir comme toilettes et se lavent avec l'eau d'un ruisseau. Soit dit en passant, j'ai personnellement adoré cela et c'était aussi une expérience pour les enfants.

Un tel camp rassemble vraiment tout le monde

Pendant notre camp familial, nous nous retrouvons dans la nature avec des activités comme la randonnée, le canoë et l'escalade. Une semaine sans télévision, sans coca et sans chips, et beaucoup de discussions, ça vaut le coup. Un camp comme celui-ci rassemble tout le monde. Nous créons des souvenirs que nous n'oublierons jamais. Nous avons vécu les choses les plus folles, les plus drôles et parfois les plus méchantes, comme des brûlures, de grosses coupures, des enfants perdus et des visites à l'hôpital. Heureusement, les choses reviennent toujours à la normale. En outre, le fait de souffrir ensemble crée des liens. En tant que groupe, vous vous entraînez les uns les autres dans cette épreuve. Si un enfant est assis sur une montagne, pleurant d'excitation, et que l'aide d'un autre enfant lui permet de passer un cap difficile, c'est un moment fantastique.

Il s'agit de s'entraider, de repousser les limites et de prendre confiance en soi. On voit un enfant grandir en une semaine, ce qui est merveilleux. On apprend aussi à mieux se connaître pendant le camp. Il est donc plus facile de se retrouver plus tard, lorsque l'on travaille dans les hôtels. Outre le camp de survie, nous avons fait d'autres choses amusantes ensemble au fil des ans. Depuis 1990, mon frère Jack et sa femme Corine organisent une semaine Luiten. Nous sortons alors avec toutes les familles de la famille Luiten-Van der Valk. Au début, c'était pendant les vacances d'automne, mais maintenant, c'est devenu pendant les vacances d'été et nous sortons avec plus de soixante-dix personnes. Quatre générations sont ainsi réunies, la plus âgée ayant plus de 70 ans et la plus jeune n'ayant qu'un an ! Depuis 2015, nous organisons également le Tour de Toucan, une combinaison entre un rallye et une balade touristique. Et nous organisons une plongée dans le Nouvel An pour la cinquième fois cette année. Ma mère, Ina van der Valk, a fêté son anniversaire le 5 janvier. J'ai pensé que ce serait bien de faire quelque chose autour de cette date. Lorsque nous étions enfants, nous allions toujours à la plage du Wassenaarse Slag, près de l'hôtel Bijhorst, qui s'appelle aujourd'hui l'hôtel Den Haag-Wassenaar. C'est là que j'ai grandi avec mes frères et sœurs. J'ai choisi cet endroit pour notre plongée du Nouvel An. Chaque année, une trentaine de membres de la famille sont tout aussi fous que moi d'entrer dans l'eau glacée. Je ne pensais pas qu'il pouvait faire aussi froid. La première fois, nos pieds ont failli geler. Mais quand on boit ensuite un chocolat chaud ensemble pour se réchauffer, on est particulièrement heureux et fier. Surtout parce qu'on le fait en famille".

Une fois que le chocolat chaud vous a réchauffé, vous êtes particulièrement heureux et fier.
Aucun élément trouvé.

Rationnel

Rationnel

Unilever

Unilever

Spadel

Spadel

JVH Gaming

Van der Valk Complétez votre visite en vous arrêtant au Jack's Casino. Venez passer une soirée (peu) excitante au casino dans une ambiance atmosphérique. Notre personnel accueillant est à votre service ! Profitez de délicieux en-cas, de boissons et d'un large éventail de jeux. Vous venez pour la première fois ? Nous nous ferons un plaisir de vous expliquer les jeux et de vous faire visiter le casino.

JVH Gaming

Royal Swinkels

Les bières fruitées sont en demande et il y a plus de variétés de bières d’été que jamais. Fruitage by Rodenbach est une bière rouge-brune flamande et contient des fruits rouges. La particularité de cette bière fraîche est qu’elle est brassée avec des ingrédients 100% naturels et ne contient aucun additif artificiel. L’odeur douce et fraîche, le goût des fruits rouges et la faible teneur en alcool en font une boisson parfaite pour la terrasse.

Royal Swinkels

Agréable et frais

Agréable et frais

Rationnel

Unilever

Spadel

JVH Gaming

Royal Swinkels

Agréable et frais